Mes conseils pour un post-partum réussi !

POST PARTUM CONSEILS DE MAMAN-01

On considère que le post-partum dure le temps d’une grossesse, c’est à dire 9 mois. Ma mini B ayant 5 mois, on peut dire que je suis en plein dedans.

Et concrètement, je vis beaucoup mieux ce post-partum que pour mon 1er accouchement. Pourquoi ? Car j’ai beaucoup appris et tiré les leçons de cette première expérience.

J’ai donc eu envie de laisser au travers ce billet, mes quelques conseils qui m’ont aidée à bien vivre ce deuxième post-partum pour toutes les futures mamans qui passeront par là et liront cet article.

Comment avoir un post-partum réussi ?

Avant de débuter, je tiens à vous préciser que je ne suis pas docteur, que je vous préconise ici des petites choses qui ont fonctionné pour moi et qui je l’espère pourront vous être utiles.

Après l’accouchement, les changements sont brutaux : le corps perd un poids conséquent (d’un seul coup), les hormones chutent de manière vertigineuse, le tout provoquant douleurs, blocages et dérèglements en tous genres. Alors voici mes conseils !

– Lutter contre la fatigue –

La fatigue est l’une des premières difficultés d’après grossesse. Tout d’abord parce que l’on a vécu un accouchement intense en effort physique. Ensuite parce qu’on dort beaucoup moins du fait de devoir se réveiller plusieurs fois par nuit pour donner des biberons. Nous donnons également beaucoup d’énergie en journée pour nous occuper de notre tout petit bout. Enfin, parce que l’on manque de fer (qui a servi au bon développement de notre bébé) !

Mes conseils ? Tout d’abord, ne pas hésiter à être casanière les 10 premiers jours de post-partum pour que vous et bébé vous remettiez bien de cette « épreuve ». Ensuite, je vous conseille de faire une cure de « Spiruline » ! Pourquoi ? Pour faire remonter votre taux de fer sans vous constiper (et croyez-moi c’est très important).

Beaucoup de femmes ignorent l’existence de la spiruline et se complémentent avec du fer (prescrit par le médecin automatiquement après accouchement) mais cela va fortement vous constiper et entrainer d’autres maux (peu agréables). La spiruline, elle, est une micro algue bleue/verte qui existe depuis des années et qui est hissée au rang d’aliment miracle par des organisations médicales comme l’O.M.S. Parmi ses nombreuses vertus nutritionnelles, la spiruline contient la teneur en fer la plus élevée pour un végétal, permettant de lutter contre certaines carences telles que l’anémie.

Je vous conseille de débuter ce complément alimentaire que vous trouverez facilement en pharmacie et parapharmacie, dès le lendemain de votre accouchement et pour une cure de 3 à 6 mois.

 – MON CHOIX –

Spiruline bio ONATERA

9,90€ les 200 comprimés

– Se préparer à la chute hormonale = chute des cheveux –

Si il y a bien quelque chose dont on ne m’avait absolument pas parlé lors de ma première grossesse c’est de la perte massive de cheveux après l’accouchement. Je dis bien « massive » car je pouvais m’enlever des poignées de cheveux plusieurs fois par jour. Celle-ci est liée à la chute hormonale et elle est donc inévitable ! Sauf qu’à l’époque, je ne le savais pas et je n’avais donc rien fait pour l’anticiper. Je vous assure que je m’en serais bien passée !

Alors pour cette deuxième grossesse, je me suis bien renseignée et documentée et j’ai pris les devants pour m’éviter cela.

Mon conseil ? Débuter une cure de compléments alimentaires pour favoriser la pousse des cheveux et améliorer leur état en les fortifiant et ceci dès l’accouchement et pendant 6 mois.

 – MON CHOIX –

LUXEOL Pousse, croissance et fortification

79,60 € le programme 6 mois

Les résultats ? Pas de magie, bien entendu ! Mes cheveux ont débuté leur chute vers le troisième mois mais rien à voir avec la chute de cheveux que j’avais connu pour ma première grossesse. Je confirme donc bien l’efficacité de ce traitement qui permet une chute bien moins importante des cheveux. Il existe beaucoup d’autres marques proposant ce type de compléments alimentaires, à vous de faire votre choix.

Attention pour les femmes qui souhaitent allaiter, vérifiez bien que le complément alimentaire choisi est compatible avec votre allaitement.

– Remettre son métabolisme à flot –

Les sages-femmes de l’hôpital ne vous lâcheront pas tant que vous ne leur aurez pas confirmé que vous avez fait popo ! (Désolé pour ce sujet peu glamour mais tellement vrai).

Alors, tout d’abord il faut savoir que du fait de l’anesthésie (possible) et de l’accouchement, votre métabolisme va mettre du temps à se remettre en route et ceci peut être accentué par la peur du premier passage à la selle si vous avez subi une épisiotomie ou une déchirure.

Mes conseils ? Pour faciliter cette nouvelle épreuve « post-partum« , pensez à manger beaucoup de fibres pendant votre dernier mois de grossesse (si cela n’est pas dans votre habitude). Ensuite, achetez-vous des comprimés pour faciliter votre transit que vous pourrez prendre dès l’accouchement et buvez beaucoup d’eau !

Je vous conseille fortement de réaliser également une cure de probiotiques dès l’accouchement et pour 3 mois. Cela vous permettra de remettre votre transit et votre métabolisme à flot.

– MON CHOIX –

CellInov Lactobacillus gasseri

71,70 € le programme 3 mois

Attention pour les femmes qui souhaitent allaiter, ces probiotiques ne sont pas compatibles avec l’allaitement.

– Consulter un ostéopathe –

Une grossesse, puis un accouchement, sont des épreuves physiques pour le corps. Dans mon cas, j’ai eu l’impression au sens propre d’être passée sous un camion. Alors vraiment, si j’ai bien un seul conseil à vous donner et que vous devez retenir de cet article, c’est bien celui-ci !

Consultez un ostéopathe, si possible spécialisé « femme enceinte ». Cela vous permettra de retrouver une bonne mobilité du bassin, des lombaires, des hanches et du coccyx, ainsi que du système viscéral et de vous éviter bien des problèmes.

Je vous conseille d’ailleurs de faire un RDV groupé pour vous et bébé.

– Prendre soin de sa peau –

Si comme moi vous avez adopté une routine de soins depuis le début de votre grossesse et qu’après l’accouchement vous n’avez aucune vergeture, sachez qu’il va falloir continuer à bichonner votre peau encore quelques mois. Pourquoi ? Car votre peau va mettre 1 an à récupérer entièrement de cette épreuve. Alors n’ayez pas de crainte si la peau de votre ventre est encore flasque après 4 ou 5 mois.

– MA ROUTINE POST-PARTUM –

Pour le post-partum, j’ai d’abord finalisé mes produits de grossesse et j’ai ensuite mis en place une nouvelle routine de soin avec les produits Clarins :

  1.  J’EXFOLIE : Je gomme régulièrement ma peau (1 à 2 fois/semaine)  avec le gommage exfoliant peau neuve de chez Clarins
  2. J’ASSOUPLIS et NOURRIS : J’applique 1 fois par semaine sur ma peau humide (sous la douche) une petite quantité de l’Huile Tonic de chez Clarins sur tout le corps, puis je masse légèrement et je me rince à l’eau froide.
  3. J’AMELIORE L’ELASTICITE : J’applique quotidiennement par mouvements circulaires sur mes cuisses, mes hanches, mon ventre et ma poitrine, le soin Body Partner Expert Vergetures de chez Clarins pour bien hydrater ma peau
  4. JE M’HYDRATE : Je bois plus d’1,5L par jour d’Hépar pour bien hydrater ma peau et réguler mon transit.

– Manger équilibré –

Ce conseil peut paraitre désuet et pourtant, c’est tellement important ! Après mon premier accouchement, c’est à peine si je prenais le temps de manger. Je me disais que ce n’était pas plus mal car j’avais du poids à perdre. Quelle erreur ! Tout d’abord, j’ai déréglé mon métabolisme qui s’est mis en mode survie, ce qui fait que j’ai encore plus stocké à la reprise d’une alimentation normale. Mais surtout, ce qu’il faut savoir, c’est que de bien manger, permet de récupérer plus facilement sa vitalité !

Après la naissance de Mlle B, par manque de temps et par facilité, nous avons très vite opté pour les paniers repas Quitoque et depuis nous sommes d’ailleurs restés clients (chaque semaine). Alors je dois bien avouer que ces repas équilibrés m’ont permis d’avoir une alimentation saine dès mon accouchement ce qui m’a aidé dans la reconquête de mon poids de forme.

Sachez, qu’il existe désormais des applications gratuites, comme par exemple JOW, qui vous permettent de faire vos courses facilement pour concocter des repas équilibrés et tout cela via leur application dans le drive ou magasin de votre choix.

Et vous, quel est votre conseil pour un post partum réussi ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le / Enregistrez-le sur Pinterest !

POST PARTUM REUSSI-01

2 Comments

  1. Merci beaucoup pour tous ces précieux conseils et ces recommandations.
    J’ai eu mon premier bébé il y a 20 mois et j’accouche d’une petite fille dans 3,5 environ. J’ai effectivement constaté les désagréments que tu as raconté mais je n’avais pas forcément trouvé de solution pour lutter contre. C’est chose faite, merci beaucoup !!

    1. Merci Maïlys pour ton commentaire ! C’est top si l’article a déjà pu être utile à une autre future maman ! Mission réussie pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.