Connaissez-vous le lit bébé au sol version Montessori ?

Comme toute nouvelle maman, une fois enceinte, mon petit plaisir a été de passer des heures dans les magasins spécialisés à la recherche de “LA” chambre parfaite pour Mlle B.

A cette époque, je ne connaissais que le traditionnel “lit bébé” (à barreaux) et ce qui m’importait c’était qu’il soit évolutif afin d’avoir fait un bon investissement ! J’étais encore très loin des vraies préoccupations du sommeil ! Puis une fois Mlle B dans mes bras, je me suis rendue à l’évidence que la belle chambre que j’avais imaginée, pensée et réalisée au cours des derniers mois, n’était peut être pas adaptée !

En effet, dès la naissance de Mlle B, j’ai commencé à lire des ouvrages sur le sommeil et sur la méthode “Montessori“. Et en lisant, l’analyse de Maria Montessori concernant le lit à barreau :

Le lit des enfants qui savent déjà se mouvoir seuls est une hérésie. Différent du berceau qui a sa beauté et son moelleux, différent du lit des grandes personnes fait pour s’étendre commodément et dormir, ce qu’on appelle le lit d’enfant est la première prison qu’offre la famille à ces êtres qui luttent pour leur existence intellectuelle. La haute cage de fer (quoiqu’elles sont plus en bois de nos jours) dans laquelle les parents les font descendre pour trouver le gîte forcé est à la fois une réalité et un symbole. Les enfants sont les prisonniers d’une civilisation construite exclusivement par l’adulte pour le bien de l’adulte, qui se resserre toujours davantage, ne laissant à la liberté de l’enfant qu’un espace progressivement réduit. Le lit de l’enfant est une cage surélevée afin que l’adulte puisse manier l’enfant sans avoir le mal de se baisser ; il peut ainsi abandonner cet être qui, sans doute, va pleurer, mais ne se blessera pas.

J’ai découvert que les bébés pouvaient dormir sur un matelas au sol, dès leur naissance et que cela favorisait leur autonomie. Je me suis alors mise à la place de Mlle B et j’ai eu envie de tester cela afin de voir si c’était quelque chose qui pouvait nous convenir.

Sommeil et lit au sol

Le principe du lit Montessori est de donner un maximum de liberté et d’autonomie à l’enfant. On pose donc le matelas au sol au lieu d’enfermer l’enfant dans un lit à barreaux, ainsi il peut aller et venir, s’endormir quand il le souhaite, aller jouer seul quand il se réveille au lieu de pleurer pour qu’on le sorte de son lit.

L’idéal est de placer son matelas dans un coin de la chambre afin qu’il ait bien en visuel l’ensemble de la pièce et qu’il puisse voir la porte d’entrée.

Comment aménager le coin nuit

  • Choix du Lit : Lit au sol oui mais avec un sommier pour permettre au matelas de respirer. Nous avons opté pour le lit Maison junior estampillé Bonnesoeurs avec leur matelas 90 x 140. Ce lit a un très beau design, il est fabriqué en France avec du bois de hêtre issu de forêts françaises. Cependant, il représente un certain budget, alors si vous êtes bricoleuses ou que vos proches le sont, je vous conseille le super DIY de Maman Louve que vous retrouverez ici.
  • Emplacement du lit : Le lit doit être de préférence dans un coin de la chambre, ne laissant que 2 des 4 côtés ouverts, puis celui-ci doit être face à la porte d’entrée.
  • Sécurisation de la chambre : Mettre des caches prises sur les prises auxquelles il peut avoir accès, enlever tout objet pouvant être dangereux, positionner un tapis moelleux à côté du lit (côté ouvert), mettre une barrière à sa porte ou au pied de l’escalier, si la chambre est à l’étage et que vous craignez ne pas l’entendre se lever…
  • Délimitation espace : Suivant l’âge auquel vous allez passer votre enfant au lit au sol, vous aurez sans doute envie de sécuriser son lit, le temps qu’il sache par exemple se retourner seul, faire du 4 pattes… Pour cela vous pouvez opter pour un drap housse avec des tubes gonflables intégrés (à shopper ici), permettant de bien délimiter son espace. Vous pouvez aussi tout simplement glisser sous le matelas votre bon vieux cousin d’allaitement ;-), celui-ci fera l’affaire ! J’ai fait cela pour Mlle B, le temps qu’elle acquiert les limites de son nouvel espace “dodo”.
  • Linge de lit : Un simple draps housse sur le matelas suffira tant que l’enfant n’est pas en âge d’avoir couette et oreiller. Mlle B a également un petit édredon et quelques cousins, qu’elle a gardé de son lit à barreaux.

Conclusion et avantages pour nous !

Autonomie de Mlle B – Elle a la possibilité de se lever et de se coucher quand elle en ressent le besoin. Désormais, lorsque Mlle B se réveille, elle sort seule de son lit et vient nous retrouver dans notre chambre. Tout se passe sans cris et sans pleurs et chacun peut enfin profiter des premières minutes de réveil de façon sereine avant d’attaquer la journée.

Hyper confort pour les parents – Nous ne nous cassons plus le dos pour la coucher, lui raconter son histoire du soir ou encore la câliner lors d’éventuels cauchemars.

Le lit est devenu plus qu’un endroit de sommeil – Nous nous y installons à tout moment de la journée pour jouer calmement.

Réponses à vos questions

Tout d’abord, je ne me revendique pas être la spécialiste du lit au sol, ni même de la méthode Montessori. Je partage simplement avec vous mon expérience de “jeune maman” et mes lectures sur le sujet qui pourront peut être, être utiles à d’autres mamans. Pour information, Mlle B est un bébé qui fait ses nuits depuis qu’elle a 1 mois et demi (20H à 7H en général) mais qui fait peu de siestes (entre 45 min et 1H30 par jour). Nous l’avons passée au lit au sol pour ses 1 an et nous avons positionné le nouveau lit au même endroit que son ancien lit.

Mlle B ne sort-elle pas de son lit ?

Après notre rituel du sommeil, en règle général Mlle B dort sans sortir du lit. Cependant lorsqu’elle n’a plus ou pas sommeil, il lui arrive de faire de la résistance (ce qui est rare car je commence à bien la connaître et à savoir quand elle est fatiguée et donc à l’accompagner faire dodo à ce moment là). Toutefois, c’est le principe même du lit au sol, pouvoir en sortir lorsqu’on le souhaite. De plus, à mon sens, vous avez les mêmes problématiques avec le lit à barreaux sauf qu’au lieu de sortir de sa “cage”, l’enfant pleure pour vous faire comprendre qu’il ne veut pas rester dans le lit.

A quel age puis-je mettre bébé au sol ?

D’après Maria Montessori, vous pouvez adopter le lit au sol dès la naissance à condition de veiller à quelques règles de sécurisation de l’espace (cf plus haut). Pour ma part, j’ai attendu que Mlle B sache faire du 4 pattes et qu’elle puisse donc rentrer et sortir du lit à sa guise.

Laisses-tu la porte de sa chambre ouverte ?

Oui, nous laissons la porte de sa chambre entre ouverte. Le son du babyphone est à fond, donc si elle sort du lit, cela nous réveille car on l’entend faire du 4 pattes. De plus, Mlle B est une froussarde (#mereindigne), du coup dès quelle sort de la chambre elle fonce chez nous pour qu’on la prenne.

Mets-tu une barrière à la porte/escalier ?

Je ne mets pas de barrière. J’ai une mezzanine avec escalier et pour le moment nous n’avons pas mis de barrière, nous le ferons peut être lorsqu’elle commencera à essayer de monter les escaliers, ce qui n’est pas le cas pour le moment.

Mlle B ne tombe t’elle pas du lit ?

Avec ce lit Mlle B est à environ 15 cm du sol, elle ne risque donc pas grand chose. Cependant, les premiers jours, j’ai glissé sous son drap housse, mon cousin d’allaitement pour qu’elle prenne conscience des limites de son lit. J’ai également fait le choix d’un lit plus grand avec ce nouveau lit au sol en prenant un matelas 90×140, lui permettant ainsi de pouvoir être à son aise.

Jusqu’à quand va t’elle pouvoir garder ce lit ?

Elle va pouvoir garder ce lit jusqu’à ses 6/7 ans, si d’ici là elle ne veut pas un lit de grande 😉 !

Pour en savoir plus sur cette méthode, vous trouverez sur ce lien l’ensemble des livres de Maria Montessori.

Enfin, je vous conseille également l’excellent livre : “Les lois naturelles de l’enfant” de Céline Alvarez, ex-institutrice qui a tenté l’expérience Montessori dans une maternelle publique de ZEP.

Et vous, que pensez-vous de l’approche de Maria Montessori pour le lit bébé ? Dans quel type de lit dorment vos enfants ?

N’hésitez pas à me faire part de vos réactions sur le sujet.

10 Comments

  1. Pour ma part, mon beau pere menusier me fait le lit et il a constaté des erreurs dans le DIY de maman Louve (certaines mesures) je vous conseille aussi d’acheter du parquet plutôt que des tassots, ainsi le bois ne contiendra pas de noeuds et sera plus regulier. Sinon je trouvais le concept du lit cabanne sympa et encore plus depuis que tu as fais les lives sur son côté pratique au developpement de l’enfant 😊

    1. Merci Romy pour ces précisions ! N’hésites pas à en informer Maman Louve ! Ravie que mon article et mes lives puissent servir pour d’autres mamans. C’est un peu le but du blog !

  2. mes filles auraient adoré ce lit liberté qui est vraiment très joli -moi un peu moins peut-être si je les avais retrouvées dans le salon chaque soir mais tout cela est une question d’éducation 😉

  3. Coucou Madame B, je viens de lire ton article et il est très intéressant. Néanmoins la difficulté que je rencontre avec mon fils de 14 mois c’est que depuis 2 semaines il veut venir dormir entre nous la nuit. Il a pourtant un rituel de sommeil et s’endort tout seul que ce soit pour les siestes ou la nuit. Le souci c’est que Monsieur a trouvé le moyen de sauté du lit à barreau et se met donc en danger, donc je vais également le passer dans un lit au sol, ce qui me semble extrêmement sécuritaire pour l’enfant. D’où ma question, si Agathe vois rejoint en pleine nuit comment fais tu ? Tu la racompagnes dans son lit ? Est ce que cela t’est déjà arrivée ?

    1. Bonjour Alexia, Mlle B ne nous a encore jamais rejoint en pleine nuit ! Peut-être que cela arrivera un jour mais pour le moment ce n’est pas le cas. Si cela devait arriver, je lui expliquerais qu’elle doit dormir dans sa chambre et pas dans celle de papa et maman et que si elle a fait un cauchemar, maman est là pour la rassurer. Puis je la ramènerai dans sa chambre et je resterai avec elle le temps qu’elle se rendorme avant de m’eclipser ! J’espère que cela pourra t’aider.

  4. je regrette d’avoir découvert ce lit top tard. moi aussi j’ai acheté la chambre avec le lit à barreaux et bébé Louis ne veut pas en entendre parler. au début ça allait mais depuis qu’on a baissé le matelas parce qu’il tient debout, il nous est impossible de le coucher, il hurle. Il ne dort qu’entre nous. j’essaye de convaincre monsieur de changer de lit mais ce n’est pas gagné !

    1. Si je peux te donner un conseil, avant d’acheter un nouveau lit, essaie de mettre le matelas de son lit actuel au sol pour quelques jours afin d’essayer de voir si il accepte de dormir dans un lit au sol avant de faire cette dépense.

  5. Je regarde depuis quelques temps déjà pour inciter Monsieur à mettre en place ce lit. Mais nous nous posons quelques questions.
    Nous avons un chat qui aime vadrouiller dans les pièces la nuit ce qui fait qu’elles doivent rester ouvertes. Je sais que le principe même de Montessori c’est cette liberté mais je ne souhaite pas que BB se mette à s’amuser dans l’autre piece à 3h du matin.
    Et dans la chambre de Mle B n’y a t’il pas de prises électriques ? Chez nous protège prises certes mais il adore tout toucher …….
    Désolé pour ces multiples questions mais je lis toujours les mêmes choses sur les articles Montessori et l’avis d’une utilisatrice est plus intéressant.
    D’avance merci 🙏🏻

    1. Bonsoir Stéphanie, il y a en effet des prises dans la chambre de Mlle B mais nous y avons mis des caches-prises trouvées chez Amazon. Nous avons également toujours veillés à ce qu’elle ne leurs accorde que peu d’importance en commençant par ne pas trop lui montrer que cela nous embêtait lorsqu’elle y touchait.
      Je pense que tu peux laisser ouvert sans problème, c’est le cas ici tout en sécurisant l’escalier si il y en a un et en ayant le babyphone avec toi. Si tu continues le rituel du coucher, il ne devrait pas y avoir de problème. Mlle B ne s’est jamais mise à faire la fiesta en pleine nuit ;-). En espérant t’avoir aidée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *